Repercusssions sur notre environnement

 
I)Conséquences et répercussions de l’action de l’homme :

A) Incidences sur le climat:

Depuis les bouleversements climatiques qui entraînèrent la disparition des dinosaures, il y a 65 millions d'années, jamais la planète n'avait été exposée à des modifications de l'environnement aussi brutales et aussi rapides qu'aujourd'hui.
La surcharge dans l'atmosphère des gaz relâchés par les activités humaines accentue fortement le réchauffement climatique ; réchauffement qui ne sera pas ressenti partout de la même manière. En Antarctique, les températures estivales se sont élevées de 2°C depuis les années 1960. Paradoxalement les régions chaudes, tempérées risquent de connaître parallèlement des époques anormalement froides. Il est estimé que la température moyenne du globe devrait augmenter dorénavant de 1.7°C par siècle.
Les saisons sont perturbées. Par exemple, en France, l'hiver est arrivé cette année avec au moins deux mois de retard. Il suffit de se référer à la vague de froid qui a touché l'Europe occidentale et centrale cette année. Les températures extrêmement basses ont permis à la neige de recouvrir les plages (Manche) malgré la présence du sel marin. La neige était également présente sur la Côte d'azur et la Méditerranée, ce qui n'était pas arrivé depuis une trentaine d'années. Les variations de températures sont aussi très brutales : on passe rapidement de températures hivernales à des températures estivales.
La sécherresse est aussi de plus en plus croissante. Les terres ont soif, les incendies se déclenchent facilement et sont très ravageurs (comme aux Etats-Unis). Chaque année 60 000 km² de terres deviennent des déserts et près d'un tiers des terres émergées de la planète sont aujourd'hui menacées par ce phénomène. En France, par exemple, dans le sud les écobuages ( on brûle les mottes et les racines d'une terre) ont été interdits début mars alors qu'ils ne le sont habituellement que fin mars, début avril en raison de sécheresse. Les tempêtes et les orages sont de plus en plus fréquents, violents et dévastateurs.
Paradoxalement, d'ici une centaine d'années la température sur l'Europe en hiver devrait chuter lourdement. En effet, le Gulf Stream courant marin chaud qui véhicule la chaleur vers les pôles et qui permet à l'Europe d'avoir des hivers doux recule de façon importante et ne protégera bientôt plus l'Europe. Par conséquent, les hivers en France seraient de plus en plus froid pour atteindre des températures équivalente à la même saison à Montréal (c'est à dire -50°C). D'ailleurs, de nombreux indices laissent penser que le réchauffement de la planète pourrait induire un refroidissement brutal de l'hémisphère Nord.
Ces variations climatiques entrainent donc des événements spontanés comme les ouragans, cyclones, orages , qui augmentent et deviennent de plus en plus violents. Elles modifient donc le paysage terrestre et perturbent les habitudes de vie de ses habitants.
Mais ces évènements ne seraient-il pas une réponse juste de la part de notre planète terre vis-à-vis de ce que l’humanité lui inflige ?

118 votes. Moyenne 1.97 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site